Stephen King - Mile 81

Publié le par Bing

Mile_81_.jpg

 

Mile 81 est une courte nouvelle écrite spécialement pour être publiée en e-book. Contrairement à UR, le livre électronique n'est pas le sujet principal de l'histoire. Ici Sai King retourne à un sujet qui semble l'inspirer: la voiture démoniaque.

La première chose qui frappe dans cette nouvelle ce sont les références au monde extérieur, là où vivent les personnages. Quand on lit du Stephen King on est plutôt habitué à se retrouver plongé dans les années 80, voire 90 pour les plus récents. Ici, on retrouve des références telles que Boardwalk Empire, Justin Bieber ou American Vampire. On sent que la nouvelle est écrite pour attirer des nouveau lecteurs.
Il y avait eu le même genre de détails dans 'Under the Dome', où King nous parlait de LOST ou de Grey's Anatomy, mais tout en restant moins frappant. La longueur du roman y était sans doute pour beaucoup.

Et pourtant, l'histoire reste intemporelle et pourrait se passer n'importe quand. Là aussi est le talent de Monsieur King.

Malgré des chapitres plutôt courts et des personnages nombreux pour une nouvelle, l'auteur parvient à les rendre crédibles et réels. Stephen King a toujours eu le coup de main pour nous faire aimer un personnage, ou à défaut leur donner une présence, dès les premières lignes et ici ça apparait très bien.

Un happy ending un peu précipité sans doute, mais face à une telle menace inexpliquée ça ne semble que convenir à la situation. Une histoie qui me laisse tout de même sur ma faim, non pas par manque d'informations, mais par manque d'exploration, tout ça aurait mérité un peu plus d'approfondissement, même si le côté Lovecraftien de l'élément fantastique n'est pas pour me déplaire.

Attention cependant, Mile 81 contient un extrait de 11/22/63, publié quelques mois après. Si vous ne l'avez pas lu, évitez l'extrait présenté ici, sauf si vous voulez connaitre une grosse partie du dénouement. Un très mauvais coup de la part des éditeurs.

Publié dans Stephen King

Commenter cet article