Stephen King - La Clé des Vents (The Wind Through the Keyhole)

Publié le par Bing

"A person’s never to old for a stories.
Man and boy, girl and women, never to old.
We live for them."

wind through the keyhole

Windception

vent_serrure_1330179445.jpgA story within the story within the story, voilà ce que nous offre ce nouvel opus de la meilleure saga de tous les univers et de tous les niveaux de la Tour. Ce chapitre est à situer juste après le quatrième tome, lorsque Roland vient de raconter à son Ka-tet une partie importante de sa jeunesse et juste avant le cinquième tome où ils feront connaissance avec les habitants de la Calla.

Roland, maintenant que sa langue est bien déliée (comme le fait remarque Susannah: "You're not the strong silent Gary Cooper type after all"), profite d'une nuit de répit pour raconter à ses compagnons une autre facette de sa jeunesse en tant qu'apprenti pistolero. Et tout comme ce livre se situe juste après 'Magie et Cristal', cette histoire se déroule juste après le récit de Roland, lors de son retour à Gilead.
C'est l'occasion pour le lecteur de découvrir un autre ami d'enfance de Roland, négligé jsuqu'ici, Jamie de Curry. D'autres personnages feront leur apparition, certains plus connus que d'autres.

vent_serrure_1330179451.jpgDans ce même récit s'intercale un autre conte, qui donne son nom à ce nouveau roman: The Wind Through the Keyhole. L'occasion d'en savoir un peu plus sur la culture du monde de Roland, mais aussi sur la mythologie elle-même de l'univers de la Tour Sombre.

Si vous n'avez pas encore été tenté de lire La Tour Sombre ce livre est fait pour vous, s'il ne vous donne pas envie de lire la saga jusqu'au bout il vous offrira au moins un joli conte fantastique.
vent_serrure_1330179447.jpgSi vous avez lu les précédents livres de La Tour Sombre, ce livre est aussi fait pour vous. Qui voudrait passer à côté?

Des retrouvailles émouvantes et un conte dans la veine du roman 'Les Yeux du dragon' qui nous prouve que Stephen King sait faire autre chose que de l'horreur pure et qu'il le fait bien.

Publié dans Stephen King

Commenter cet article