Stephen King - Brume

Publié le par Bing

brumestephenkingldp2006.jpg

"Fornit Some Fornus"

Jusqu'ici je croyais ne pas trop aimer les histoires courtes de Stephen King. Les plus récents recueils de nouvelles que j'avais lu ne m'avaient pas enthousiasmé plus que ça (Rêves et Cauchemars, Tout est fatal ou bien Juste avant le crépuscule) et mes romans préférés du King font tous plus de 800 pages. Facile alors de conclure que l'auteur ne peut atteindre l'apogée de son talent qu'avec des gros pavés qui feraient peur à beaucoup (Tour Sombre, Insomnie, Under the Dome, 11/22/63, Le Fléau, etc).

Mais Brume fut une excellente surprise. Ce recueil est rempli de petits bijoux à lire sans modération. Des histoires qui font frissonner tant on pourrait croire que tout ce qu'il s'y passe pourrait très facilement nous tomber dessus à nous aussi, King faisant surgir le surnaturel dans notre quotidien d'une façon si naturelle.

De gros clins d'œils à Lovecraft dans cet ouvrage, dans Le Raccourci de Mme Todd, L'homme qui refusait de serrer les mains, L'Image de la faucheuse ou encore Mémé.

Mon Top 3 de ce recueil: La ballade de la balle élastique, Le goût de vivre et L'excursion.

Je dois y aller, l'ordinateur est resté branché trop longtemps, je commence à avoir du mal à rassembler mes idées. Je dois aussi aller acheter du beurre de cacahuète tout en évitant de tomber sur... ILS.

Publié dans Stephen King

Commenter cet article