Stephen King - 11/22/63

Publié le par Bing

"I am the Man Without a Time Frame."

11-22-63

Stephen King s'attaque ici au voyage temporel et se crée pour cette occasion sa propre machine à voyager dans le temps. Comme dans la plupart de ses romans, on commence par le quotidien ordinaire d'un ou plusieurs personnages, vivant dans le Maine (c'est encore le cas ici, Maine étant l'Etat fétiche de l'auteur) et sont soudainement plongés dans le paranormal, ici sous la forme d'un tunnel reliant 2011 à 1958. Ces deux années seront les deux parties principales du roman, et pourtant inextricablement liées.

Comme dans tout récit de voyage dans le temps il y a certaines règles, et Grand Merci Sai King elles sont simples et vite expédiées. On aura donc pas droit au sempiternel débat entre les personnages sur les grands paradoxes temporels, c'est à peine s'ils seront mentionnées et mis de côté d'un revers de la main:
- What if you killed your grandfather?
- Why on earth would you do that?
On peut alors passer directement aux choses sérieuses, et à la vision de King sur les mécanismes de sa machine temporelle. Très peu de blabla technique d'ailleurs, on passe directement à la pratique!

yellowcard.jpg

11/22/63 a beau être un récit sur le voyage dans le temps et poser des questions vitales au récit (doit-on changer un évènement tragique de l'Histoire si l'on en a la possibilité? Quelles en seront les conséquences? Un homme seul peut-il faire la différence? Jusqu'à quel point l'effet papillon peut-il faire effet?), cet élément reste cependant un détail dans l'histoire que nous raconte Sai King. 11/22/63 est un roman d'amour: l'amour triomphe-t-il de tout? Mais aussi une réflexion sur le deuil et la mémoire, le libre-arbitre et la nécessité.

A la grande Histoire (l'assassinat de JFK) se mêle donc la petite histoire, qui deviendra le pivot central du récit, de Jake Epping, ancien instituteur reconverti presque malgré lui dans le voyage temporel. Les moments les plus forts du roman ne sont pas ces moments historiques qu'il est venu modifier, mais ceux de sa nouvelle vie de 1958.

Voici donc pour le fond. Quant à la forme, elle est encore une fois impeccable, on peine à devoir refermer le livre tant il est prenant et plein de rebondissements. Les personnages sont attachants, très réalistes. On se croirait réellement de retour dans le passé et le récit fictif se mélange subtilement aux faits et personnages réels de ce moment de l'histoire.
Je ne suis pas un expert ni un amateur d'Histoire, et encore moins de ce passage particulier qu'est l'assassinat de JFK dont je ne connaissais que les grandes lignes, mais ce roman m'a donné envie d'en savoir un peu plus sur le sujet.

Un roman encore une fois plein de références à ses propres livres, outre la constante apparition du numéro 19, la plus flagrante de toutes se passe à Derry, ville où le personnage principal fera un petit détour, je ne vous en dit pas plus ;)

On cantonnera toujours Stephen King à un seul genre littéraire: l'horreur. Mais bien que ça soit le cas pour plusieurs de ses romans, son vrai genre de prédilection est bel et bien le fantastique. Il a beau écrire de superbes romans d'horreur, tous aussi réussis les uns que les autres, là où il excelle c'est bel et bien dans le fantastique, la science-fiction. Il nous l'a prouvé avec la Tour Sombre, et il nous le prouve encore avec ce roman. Un grand bravo Sai King, encore!

King nous avouera à la fin du livre qu'il traine cette idée de roman depuis 1972, mais il jugea alors que c'était beaucoup trop tôt et oublia l'idée, jusqu'à ce qu'il la retrouve en 2009. On ne peut alors pas ne pas penser à Dead Zone, écrit en 1976, et qui raconte l'histoire de John Doe, médium, qui tentera lui de stopper un évènement futur en assassinant un futur président avant son élection. Dead Zone semble être l'exact opposé de 11/22/63, et on peut se demander si à ce moment là King n'avait tout simplement pas envie d'envoyer son idée au placard et l'a réinventée en inversant tous les rôles.
094a.-JFK---Jackie-In-Dallas--11-22-63-.jpg
Bonus: Comme tous ses livres récents, celui-ci a droit à un site internet assez intéressant. Je conseillerais cependant de ne pas le parcourir avant d'avoir lu le livre, il est truffé de spoilers et notamment il donne un gros indice sur la dernière partie.
Le voici: http://112263book.com/

Publié dans Stephen King

Commenter cet article