Richard Bachman - La peau sur les os

Publié le par Bing

"Hey you, boys and body bags don't you think Jaysus's sexy
She's the only one who'll give you some Gypsie Good Time

Hey you, poor little body bags think you've been cheated twice
So clap your hands for 2 minutes of Gypsie Good Time

Hey you, Mister Payback I heard you know the price
Hey you, Mister Payback I heard you know the price"

Kid Loco - Gypsie Good Time

polars.pourpres.net.jpg
Stephen King a écrit Thinner sous le nom de plume de Richard Bachman. Ce pseudonyme a été utilisé par Sai King pour pouvoir écrire des romans beaucoup plus sombre (si si, c'est possible) mais aussi pour pouvoir tester son lectorat. Ses écrits auraient-ils toujours autant de succès s'il n'était pas aussi connu?

Et il faut avouer que les livres de Bachman sont effectivement beaucoup plus sombres que ses romans écrits sous son vrai nom (ici Thinner, mais aussi Rage, où un adolescent prend sa classe en otage après avoir tué son professeur), mais aussi plus intimistes et personnels (Blaze, où l'on suit l'histoire quasiment entièrement du point de vue d'un truand un peu simplet, transformé en kidnappeur d'enfant malgré lui. Où on ne peut s'empêcher d'avoir une grande empathie pour un personnage qui serait pourtant méprisé dans la réalité).

Ici, Richard Bachman nous livre une histoire sombre de bout en bout, nous laissant parfois entrevoir la lumière juste pour mieux tuer dans l'œuf l'espoir d'un happy ending.
Sans parler de manichéisme, tout est noir dans le récit. Du protagoniste principal qui vient d'échapper à la justice, à la vengeance implacable d'un vieux gitan, qui fait maigrir sa victime de jour en jour, inexorablement. Personne n'est innocent et tout le monde a quelque chose à se repprocher. Et les malheurs, semblent-il, n'arrivent jamais seuls.

La tension monte au fil des pages, alors que de son côté, le poids de la victime descend, et descend encore. Certains chapitres portent même en titre le poids en question, comme un compte à rebours jusqu'à la mort certaine du sujet s'il n'arrive pas à briser cette malédiction.

Une histoire assez dérangeante, qui titille plusieurs sujets sensibles. Un roman d'horreur psychologique sous forme de conte moral sur la justice et la vengeance, mais aussi la nature profonde de l'homme, animal évolué, mais tout de même un animal. Mais avec une morale qui n'apportera pas forcément le salut tant attendu...

 

Publié dans Richard Bachman

Commenter cet article